Goûtez le Québec !

Les Aliments du Québec, à table pour les fêtes !

À la veille des fêtes de fin d’année célébrons et mettons les Aliments du Québec en vedette ! Il y a plus de 1500 entreprises adhérentes à Aliments du Québec et plus de 25 000 produits vérifiés à mettre sous le sapin ou sur votre table. Repérez les logo Aliments du QuébecAliments préparés au Québec et leurs déclinaisons bio. Une autre alternative avec plus de 600 restaurants adhérant au programme Aliments du Québec au Menu, il est facile de passer votre commande à temps pour festoyer avec nos chefs québécois.

Appréciez les petits plaisirs de la vie autour d’une tablée entourée de votre famille, personne ne nous empêchera de célébrer avec nos aliments locaux et produits du Québec !!! Mettez les aliments du Québec dans votre panier d’épicerie !

Comment faire découvrir des produits locaux ?

Découvrir des produits du Québec, c’est encore plus agréable lorsque nous sommes entourés de nos amis et de notre famille. Pour créer la meilleure dégustation de produits locaux, visitez les commerçants et artisans de votre région et demandez à vos invités quels sont leurs produits préférés. Par exemple, dressez une liste tous ensemble des produits que vous voulez absolument essayer. Cela vous permettra de constituer un plateau de victuailles remplis de produits québécois ! Une méthode facile pour organiser un festin dont vous vous rappellerez. Demandez aussi à vos invités qui proviennent d’autres régions du Québec de vous faire découvrir les meilleurs produits de leur région.

Voici le type d’aliments que nous vous proposons d’utiliser pour garnir vos plateaux du Québec :

  • Pain aux céréales et canneberges
  • Fruits séchés du Québec
  • Baguette en tranche grillée (idéale pour les fromages crémeux)
  • Petits cornichons et petits oignons en accompagnement
  • Moutarde forte
  • Confit d’oignon
  • Rillette, galantine ou pâté de canard
  • Mousse de volaille au porto
  • Jambon blanc
  • Foie gras
  • Saucissons variés (épicés ou non)
  • Rosettes de porc
  • Fromages du Québec
  • Cafés, infusions et autres boissons
  • Et plus encore …

Dinde farcie, sauce aux atocas, ragoût de boulettes, bûche de Noël… Les repas traditionnels de Noël nous font envie toute l’année! À ces grands classiques s’ajoute une panoplie de petits plaisirs alimentaires gourmands et locaux provenant des quatre coins du Québec. Une fois n’est pas coutume les fêtes de fins d’années sont un moment propice pour explorer nos régions qui regorgent de ces Aliments du Québec !

Voici quelques suggestions en cascades à mettre dans vos bas de Noël et qui fera plaisir aux palais des plus gourmands d’entre vous :

Rosettes de chocolat au lait, Chocolaterie des Pères Trappistes

Pour ceux et celles qui ont un palais un peu plus capricieux, il est bon de savoir que ces rosettes sont certifiées sans gluten, sans noix, sans arachides, sans œufs et sans sulfites. Un choix judicieux pour les adeptes de sucreries qui sont malheureusement pris avec des restrictions alimentaires! 

Boîte de biscuits de Noël, La Biscuitery

Les sablés les plus raffinés et décadents qui soit, avec un assortiment de quatre variétés dont le sablé au chocolat et à la noisette, le sablé au citron et graines de pavot, le sablé viennois avec un cœur en chocolat et les palets aux amandes. 

Crème glacée biscuits pain d’épices, Laiterie Chagnon

Crème glacée faite à partir de la crème obtenue de la transformation du lait cru en lait de consommation. Fait avec leur crème fraîche, qui rehausse la texture, et lui donne du corps pour de meilleures sensations gustatives. Ils y ont ajouté des morceaux de biscuits de pain d’épices ainsi que du glaçage blanc fromage à la crème qu’il y a sur les biscuits. On y goûte et on en veut encore!

Bûche Bomba Rosa de Madame Labriski

La Bomba Rosa est un gâteau roulé vanillé agrémenté d’un coulis à la framboise, d’une ganache au chocolat et d’un croustillant à la noix de coco grillée. Certifiée sans gluten, sucrée à la purée de dattes, sans sucre raffiné ni matières grasses ajoutés, sans produits laitiers ni agents de conservation, arômes ou colorants alimentaires.

Moutarde La Morin au poivre rose

La Morin Poivre Rose allie le mordant de La Morin Originale au parfum délicat du poivre rose pour un goût exquis. On la sert en accompagnement d’un poisson grillé, pour aromatiser un tartare ou sur une viande grillée.

Terrine de foie gras de canard baluchon de chez Rougié, foie gras de canard au torchon de chez Le Canard Goulu ou produits de Les Canardises

Rôti de côtes croisées avec os ou Cipâte aux trois viandes de Bœuf Québec 

En collaboration avec le porc du Québec et le poulet du Québec, Bœuf Québec propose son cipâte pour rassembler et rendre heureux les québécois pour la période des fêtes!

Canneberges entières séchées extra-grosses de chez Nutra Fruit

Célébrons ensemble les Aliments du Québec ! Osons et choisissons les produits d’ici !

Aliments du Québec, un identifiant fort pour les produits du Québec !

Fondé en 1996 par les membres de la Filière agroalimentaire québécoise, Aliments du Québec est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir l’industrie agroalimentaire à travers les marques Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec et leurs déclinaisons respectives, au profit de l’économie québécoise.

Vous allez me dire c’est quoi le bioalimentaire ?

C’est l’ensemble des activités économiques reliées à la production agricole, aux pêches et à l’aquaculture, à la transformation des aliments et des boissons, au commerce de ces produits ainsi qu’à la restauration.

Pour simplifier : le bioalimentaire c’est tout ce qui touche l’agroalimentaire plus l’industrie des pêches.

Cette année, en 2021, Aliments du Québec célèbre ses 25 ans d’existence. 

Dans un contexte ou l’achat local prend de plus en plus de place, le consommateur est à la recherche de transparence et d’authenticité !

Il peut donc en toute confiance se tourner vers les marques de certification d’Aliments du Québec pour faire des choix éclairés.  Ces logos Aliments du Québec et Aliments Préparés au Québec et leurs déclinaisons biologiques sont les véhicules par excellence pour faciliter le repérage des produits alimentaires québécois en épicerie.

L’organisation, c’est une marque repère : Aliments du Québec

Aliments du Québec est la seule organisation qui garantit la provenance des produits qu’elle contrôle et vérifie.

C’est une organisation québécoise qui encourage les Québécois à manger local en fournissant des repères de confiance à travers ses logos, reconnus par tous.

Aliments du Québec représente plus de 1500 entreprises adhérentes et plus de 25 000 produits qui sont vérifiés pour guider les consommateurs à travers leurs choix en épicerie. Il est un facilitateur au processus d’achat responsable et local et ce dans à peu près tous les départements agroalimentaires des supermarchés.

Les marques de certification, des marques de confiance

Pour porter le sceau Aliments du Québec ou Aliments préparés au Québec ou l’une des déclinaisons biologiques de ses deux marques, les produits doivent répondre à des critères rigoureux et être validés par notre organisation.

Aliments du Québec

Un Aliments du Québec, c’est tout produit entièrement québécois ou tout produit composé d’un minimum de 85 % d’ingrédients d’origine québécoise, et ce, à condition que tous les ingrédients principaux proviennent du Québec. De plus, toutes les activités de transformation et d’emballage doivent être réalisées au Québec.

Aliments préparés au Québec

Un Aliments préparés au Québec, c’est tout produit entièrement transformé et emballé au Québec, fait d’ingrédients québécois et/ou importés. De plus, lorsque les ingrédients principaux sont disponibles au Québec en quantité suffisante, ils doivent être utilisés.

Deux déclinaisons biologiques

Depuis mars 2013, il existe deux déclinaisons des marques Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec. Issues d’un partenariat avec la Filière biologique du Québec et le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV), ces déclinaisons associent le mode de production à la vérification de provenance, afin d’offrir un repère aux consommateurs québécois en quête de produits répondant à leurs préoccupations et leurs valeurs.

Le défi 12 $ : tout le monde y gagne! | Achat local | Blogue | Aliments du  Québec

Aliments du Québec bio et Aliments préparés Québec bio

Les produits ayant obtenu ces marques de certification répondent ainsi à la fois aux critères de provenance des Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec, et à ceux imposés et validés par le CARTV, gardien de l’authenticité des produits d’appellation biologique du Québec. Une double garantie!

Aliments du Québec au Menu

Aliments du Québec au menu est un programme qui reconnaît les restaurants et les institutions qui s’approvisionnent majoritairement en aliments d’ici. Pour que manger local soit possible dans toutes les occasions, aussi bien à la maison qu’au restaurant ou à la cafétéria! Il existe deux volets au programme : un volet restaurateur et un volet institutionnel.

À ce jour ce sont plus de 600 restaurants et 250 établissements institutionnels reconnus, engagés dans cette démarche d’approvisionnement local.

Les outils pour aider les consommateurs :

  • Le répertoire
  • Le blogue : astuces idées recettes, portraits d’entreprises, liste de produits à découvrir (par région, par thématique…)

Aliments du Québec est un identifiant fort reconnu qui permet de garantir que l’activité économique sur les produits identifiés est québécoise.

C’est à dire que la richesse, les investissements financiers, matériels et humains et tout le développement de mise en marché est fait au Québec.

Les différentes étapes de l’histoire d’Aliments du Québec :

À suivre …

Les produits pour animaux «fait au Québec» ❗️

Eh oui, il y a aussi des Aliments du Québec pour animaux.

Il faut savoir que le marché des animaux de compagnie est un marché fort et en progression. En effet, selon une étude Léger réalisée pour l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ), en janvier 2020, on comptait plus de 3 millions de chiens et chats dans les ménages québécois. La proportion de familles qui possèdent au moins un chat ou un chien est passée de 42,6 % à 49,0 % en 20 ans. 

De plus, l’augmentation marquée des adoptions d’animaux de compagnie depuis le début de la pandémie s’est fait sentir sur les ventes de nourriture, de jouets et de services vétérinaires.

On a donc des entreprises qui se sont positionnées sur ce marché en proposant des produits pour animaux vérifiés portant le logo des Aliments préparés au Québec comme les entreprises : 

L’entreprise PLB International situé en Montérégie, est un manufacturier de nourriture de haute qualité pour chats et chiens qui propose des produits vérifiés portant le logo Aliments préparé au Québec. Son expertise et son souci d’offrir les meilleurs produits lui permet de franchir les frontières de plusieurs pays et d’arriver au sein de foyers de millions de consommateurs. Fière de son entreprise familiale, de ses valeurs et de son processus de fabrication, PLB International souhaite demeurer au devant de l’innovation en termes de nourriture pour animaux. Chaque jour, des équipes d’experts en nutrition animale et en extrusion préparent des recettes « de qualité exceptionnelle au goût irrésistible» selon l’entreprise.

Tous les aspects clés de PLB International, que ce soit de son équipe d’experts à ses produits innovateurs font de cette entreprise un choix avantageux pour tous.

On retrouve plus de 60 produits vérifiés avec le logo Aliments préparé au Québec à travers les différentes marques de l’entreprise que sont : 

  • Lily&Jax : Produits uniques qui ne renferment que des ingrédients de qualité qui rendent hommage à vos compagnons à quatre pattes pour « nourrir les bons moments ».
  • 1st Choice : Développée par des experts en nutrition, les produits 1st Choice répondent aux besoins de votre animal selon sa condition de santé et son stade de vie.
  • Pronature (Original, Life, Holistic) : Inspirée par la nature et l’amour des animaux, cette gamme de produits distinctifs est à la fois savoureuse, saine et nutritive.

On retrouve ces produits dans les animaleries et boutiques spécialisées pour animaux.

L’entreprise Todd & Paul quant à elle a été créée en 2016 par Andrée Bellefeuille quant à elle est une fabrique de gâteries pour chien situé en Mauricie qui propose des Aliments préparé au Québec. Originaire de Trois-Rivières, Andrée est une grande passionnée de l’alimentation et des animaux. Elle cherchait des gâteries pour faire plaisir à ses compagnons à quatre pattes, Todd et Paul mais ne trouvait que des produits avec une liste d’ingrédients beaucoup trop longue, ce qui ne la satisfaisait pas d tout. Soucieuse de la santé et du bien-être des animaux, elle a donc décidé d’élaborer des recettes avec des ingrédients bénéfiques pour la santé des chiens et de fabriquer des biscuits elle-même à partir de sa cuisine dans un premier temps. C’est ainsi que l’entreprise Todd & Paul est née. Chez Todd & Paul, la mission est de veiller au bien-être des chiens en offrant une alternative santé de gâteries haut de gamme. Leurs biscuits sont faits à la main avec des ingrédients frais, sans agents de conservations ni colorant ou produits artificiels. Les biscuits sont entièrement végétariens, pleins de vitamines et nutriments essentiels pour votre animal de compagnie. Faits de fruits et légumes frais, les biscuits Todd & Paul sont même propres à la consommation humaine. Mais on ne vous conseil pas de voler les gâteries de vos compagnons à quatre pattes. L’entreprise a déjà fait beaucoup de progrès en quelques années puisqu’en novembre 2020 la toute première Fabrique Todd & Paul a ouvert ses portes à Trois-Rivières. Il est donc possible pour vous de venir nous visiter et de voir le processus complet de la fabrication de nos biscuits.

  • Sac de biscuits aux saveurs assortis

  • Biscuits bananes
  • Biscuits beurres d’arrachides
  • Biscuits betteraves
  • Biscuits banane – beurre d’arachides

De plus, vous pouvez laisser votre chien vous accompagner, il aura le plaisir de se faire gâter par l’équipe de chez Todd & Paul.

Dans un autre registre, on a aussi de la nourriture pour les animaux d’élevage avec la Ferme Bio-Rard qui est une entreprise familiale située à Ange-Gardien, en Montérégie qui propose des Aliments du Québec et des Aliments du Québec Bio

Depuis 2003, cette ferme se spécialise dans la fabrication de moulées biologiques et dans l’élevage de poulets biologiques. Le couple Mario et Johanne Bérard ainsi que leurs enfants Karine, Annie et Donald déploient tous les efforts possibles pour répondre aux normes élevées du marché.

La Ferme Bio-Rard ne moud que des grains biologiques, réduisant ainsi les risques de contamination. Les grains (maïs, soya, blé, orge, pois, avoine) sont choisis selon la qualité et la disponibilité de la matière première. Elle propose des recettes élaborées par des conseillers en nutrition animale afin d’offrir les meilleurs produits possible sous les marques Ferme Bio-rard et Purina / Cargill Limited. ces produits se retrouverons dans les circuits de distributions comme les animaleries, coop, BMR et autres points de ventes du genre.

Il est donc aussi possible de nourrir nos animaux avec des produits d’ici !

Osez et découvrez les Aliments du Québec pour vous et vos animaux ❗️

Encore une fois une manière simple de se repérer dans vos achats est de repérer les logos Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec ainsi que leurs déclinaisons BIO.

67ème gala national de la SCCPQ. 

« La relève de demain : une profession, une norme, une même fierté ! ». 

La relève, c’est le thème qui a été choisi pour le 67ème gala de la présidence de la Société des Chefs, Cuisiniers et Pâtissiers du Québec (SCCPQ). Après une pause de deux ans pour cause de crise sanitaire, c’était le grand retour de ce gala annuel des professionnels des métiers de la restauration et des métiers de bouche.

C’est donc au musée de la Civilisation de Québec que membres, professionnels, partenaires et amis se sont retrouvés pour célébrer et remettre les titres nationaux annuelle et autres distinctions. Grâce à la collaboration de la Fondation de l’Association Restauration Québec, en plus de deux bourses de 750 $ remises à des étudiants en cuisine et en pâtisserie, la SCCPQ a invité 50 étudiants provenant de différentes écoles hôtelières de la province pour partager cette grande fête de nos artisans du goût. C’est autour d’un repas 100 % québécois « Aliments du Québec au menu », préparé par les étudiants de l’école hôtelière de Fierbourg et le chef Joseph Sarrazin, accompagné de son équipe du Quarante 7 que se sont retrouvé les convives.

Dominic Jacques chef cuisinier de l’année !

Visiblement ému, celui qui a remporté la populaire émission Les Chefs! en 2012 le chef exécutif et copropriétaire du restaurant Chez Rioux & Pettigrew à Québec, Dominic Jacques, a été sacré chef cuisinier de l’année au Québec. Il succède au chef et animateur montréalais Jonathan Garnier de La Guilde culinaire, qui avait remporté les honneurs en 2019 — ce dernier a conservé son titre en 2020 comme il n’y a pas eu de remise de prix en raison de la pandémie.

Marie Beaudry – Dominic Jacques – Yoann Duroy

En recevant son prix, il en a profité pour rappeler le contexte particulier qui l’a mené avec son équipe à se retrousser les manches. Établi dans le Vieux-Port de Québec, Chez Rioux & Pettigrew a été proactif dès le début de la crise sanitaire en proposant des boîtes repas gastronomiques pour emporter qui ont été très populaires. Le chef et ses associés ont aussi lancé le casse-croûte « interstellaire » Roquette à l’été 2020, qui est revenu en force l’année suivante. Sans oublier l’ouverture du petit voisin, le restaurant Porcelaine, en juillet dernier. Fier de son équipe dont il prend bien soin, ses associés et lui ont mis l’humain au cœur du développement de leurs entreprises, en faisant notamment aménager des espaces d’entraînement et de détente pour leurs employés.

Huit autres chefs cuisiniers étaient en nomination aux côtés de M. Jacques, dont François-Emmanuel Nicol (restaurant Tanière3 à Québec), Émile Tremblay (Faux Bergers à Baie-Saint-Paul), David Hibon (Le Flamant à Montréal), Mathieu Perreault-Jesserey (Bistro Le Coup Monté à Repentigny et l’Assomption), Bruno Léger (Recto Verso à Ste-Adèle), Helena Loureiro (Restaurant Helena et Portus 360 à Montréal), Antonio Varano Trattoria (Casa Rinacchio à Laval) et Yannick Lasalle (Les Fougères à Chelsea).

Nicolas Butelet – Olivier Tribut – Sébastien Bonnefis

Olivier Tribut chef pâtissier de l’année !

Le titre de chef pâtissier national de l’année a pour sa part été attribué à Olivier Tribut, chocolatier et chef enseignant à l’École hôtelière de la Capitale. Il succède ainsi à la cheffe pâtissière Gaël Vidicaire, également de Québec.

En recevant avec beaucoup d’humilité ce prix remis par ses pairs Olivier Tribut a souligné qu’il enseigne depuis un an un nouveau DEP unique en pâtisserie axé sur les produits du terroir québécois.

Parmi les huit autres chefs pâtissiers en nomination se trouvaient notamment Joël Lahon (Château Frontenac), Olivier Duplessy (Pâtisseries et gourmandises d’Olivier, à Rimouski), Ermenegildo Cimmino (Pâtisserie Bel-Air à Montréal), Jacques Chauvet (artiste du sucre), Benjamin Oddo (Maison Oddo à Gatineau), Pierre Thivierge (Pâtisserie Brossard à Brossard) Jean-Guy Perreault (Les boulangeries MariePain à Repentigny) et Jean-Marc Guillot (Hôtel Reine-Élizabeth à Montréal)

Emeline Péro – Cheffe santé 2021

Emeline Péro Cheffe santé de l’année !

Parmi les autres prix remis au cours de la soirée, soulignons également celui du chef santé de l’année décerné à Emeline Péro, la cheffe à la barre du restaurant Les Botanistes depuis mars dernier.

Mme Péro qui succède à la cheffe enseignante de Québec Annie Caron, a travaillé au Saint-Amour aux côtés du chef Jean-Luc Boulay.

Elle signe aujourd’hui chez Les Botanistes, un menu où les légumes sont finement travaillés, sans pour autant délaisser les protéines dans l’assiette.

Les lauréats 2021

Prix nationaux remis par la SCCPQ

  • Prix Chef cuisinier national de l’année : Dominic Jacques, chef-copropriétaire Chez Rioux & Pettigrew 
  • Prix Chef pâtissier national de l’année : Olivier Tribut, chef enseignant à l’École hôtelière de la Capitale
  • Prix Cheffe santé de l’année : Emeline Péro, cheffe au restaurant Les Botanistes 
  • Prix lumière : Thomas Delannoy, président de Chef CANADA 
  • Prix Reconnaissance Rollande Desbois : Colombe St-Pierre, cheffe-propriétaire Chez Saint-Pierre 
  • Prix Max-Rupp : François Pellerin, chef-propriétaire Le Garde-manger de François 
  • Prix Méritas : Gaëtan Tessier, chef et enseignant au Centre de formation professionnelle Relais de la Lièvre-Seigneurie 
  • Prix Personnalité : Jonathan Garnier, chef cuisinier, animateur et copropriétaire de La Guilde culinaire 
  • Prix Partenaire économique : Association Restauration Québec (ARQ)

La SCCPQ lance un appel au gouvernement et un message positif à la relève !

« Dans un contexte où le manque de personnel qualifié s’amplifie dangereusement et où la question des salaires est au cœur des préoccupations de nos professionnels, la SCCPQ a un rôle déterminant à jouer», a fait savoir par voie de communiqué son président, Bruno Gagné. « Elle est là pour faire le pont entre le gouvernement et l’ensemble de l’industrie bioalimentaire, et aider dans le recrutement de la main-d’œuvre et l’obtention de conditions de travail plus équilibrées pour ses travailleurs. »

Le vice-président de la SCCPQ, Sébastien Bonnefis, a aussi souhaité livrer un message positif de la profession à la relève présente, à l’opposé de ce qui a été véhiculé dernièrement dans les médias. « Je suis tanné du négatif. C’est possible d’avoir une belle carrière, avec un bon salaire », a-t-il souligné. 

Rappelons que la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec a notamment pour mission de promouvoir la cuisine du Québec et d’œuvrer à son développement culturel, humain et professionnel.

Vidéo : 67ème gala de la Société des Chefs, Cuisiniers et Pâtissiers du Québec (SCCPQ)

Les produits à base de drêche ❗️

Encore une fois cette semaine, on continu de parler de nouveaux Aliments du Québec avec les produits à base de drêche. En effet, a

Avec toutes les bières artisanales qui voient le jour chaque année, la multiplication des microbrasserie et l’arrivée des distilleries au Québec, il en résultes des déchets, la drêche. Et on peut dire qu’on en crée au Québec!

Il s’agit des résidus céréaliers solides issus de la production brassicole qui constituent des sous-produits qui peuvent être revaloriser dans un contexte d’économie circulaire où la revalorisation des déchets est de mise et permet le développement de nouveaux marchés.

Mais savez-vous ce qu’est la drêche ?

Pour brasser votre bière préférée, les brasseurs utilisent principalement 4 ingrédients : le malt, l’eau, le houblon et les levures. La drêche, sous-produit de l’industrie des boissons alcoolisées et des biocarburants, est le résidu du malt issu du brassage de ces quatre éléments.

En effet, les drêches sont des résidus du brassage des céréales, et sont généralement utilisés pour l’alimentation animale. Elles sont principalement issues des brasseries et des distilleries fabricant des alcools et le bioéthanol, et correspondent à l’ensemble des éléments non solubles qui restent après la fermentation et transformation de l’amidon des grains en alcool. Les drêches sont principalement produites à partir de l’orge, du blé ou du maïs. 

Elles constituent un aliment riche en énergie, en protéines et en minéraux utilisé pour nourrir les ruminants, tant pour l’engraissement que la production laitière. 

Le seul bémol est que la drêche humide est active bactériologiquement lorsqu’elle est retirée des cuves de brassage. Il faut donc la récupérer et l’utiliser rapidement, ce qui crée des enjeux de logistique et d’approvisionnement.

Tous les brasseurs artisanaux ne connaissent pas des agriculteurs qui ont besoin de nourritures pour leur bétail proche de leur exploitation. Même si on en utilise pour l’alimentation animale, beaucoup de ces quelque 39 millions de drêches générées annuellement aboutissent au compost ou à la poubelle. Une industrie a donc été créée autour de la drêche qui peut être transformée en biscuit, en pain et même en petite gâterie pour chien.

Pour information, 10 litres de bière consommé lors d’un 5 à 7 vont avoir généré 2 kg de drêches ! Si on multiplie ça, un hectolitre (100 litres) de bière donne 20 kg de drêches. En 2018, on a produit 1,94 milliard d’hectolitres à travers le monde. On a terminé l’année avec 38,8 millions de drêches. Ça fait beaucoup de déchet et de sous-produits à revaloriser.

Trois entreprises de trois régions différentes ont décidé de se positionner sur ce créneau en proposant des produits revalorisés avec des Aliments préparé au Québec, on a : 

REBON qui est le premier projet d’une jeune compagnie Alice & Ambre Inc. (Lanaudière), une fabrique de plaisirs et de saveurs durables. Sa mission est de valoriser et recycler les co-produits alimentaires pour créer des produits sains, gourmands et naturels. C’est avec les résidus du brassage de bière (appelés drêches) qu’ils ont décidé de commencer cette aventure gourmande : valoriser des déchets en délicieux produits alimentaires, bons en goût et bons pour la santé avec des craquelins à base de céréales maltées revalorisées de différentes saveurs. Alice et Ambre, c’est tout simplement le prénom des deux filles des fondateurs de l’entreprise. « Volontaires, gourmandes et engagées dans la défense de l’environnement, Alice et Ambre sont leur source d’inspiration, chaque jour ».

Retrouvez les produits Rebon chez : Dépanneurs spécialisés, épiceries, boulangeries, fromageries, etc.

Stillgood (Montréal) quant à elle est une entreprise zéro-déchet qui a pour mission de réduire le gaspillage alimentaire en revalorisant des ingrédients d’entreprises locales pour les transformer en collations délicieuses. Ils sont entourés d’organisations et de producteurs locaux qui refusent de voir leurs aliments à la poubelle. La collaboration est l’ingrédient clé derrière Still Good et c’est grâce à cela qu’ils concoctent et proposent de délicieux produits sur le marché.

Drasca (Montérégie) c’est deux amoureux, de la bière et de la nature. Julien et Julie. Julien est urbaniste, spécialisé en développement durable et mixologue et Julie elle, est issue d’une famille de pâtissier-chocolatier, métiers dont elle est diplômée. Ces différentes compétences se sont ainsi retrouvées unis dans cette entreprise écoresponsable. Chez Drasca, nous surcyclons les drêches (céréales) issues du brassage de la bière québécoise en les transformant en craquelins savoureux, sans cholestérol et avec plus de 90% de matières premières québécoises. Ils ont décidé d’introduire les drêches de microbrasseries dans leurs aliments car c’est un co-produit qui gagne à être connu, riche en fibres, protéines végétales, minéraux et prébiotiques ! Les aliments à base de drêche contribuent à une alimentation saine et une planète plus verte. Pour produire 1000 litres de bière, c’est 300 kilos de drêches (d’orge) qui sont généralement jetées. Avec 300 kilos de drêches, on peut faire près de 700 kilos de crackers. C’est donc une solution novatrice pour les revaloriser tout en privilégiant l’emploi de matières premières locales.

Osez et découvrez les Aliments du Québec !

Encore une fois une manière simple de se repérer dans vos achats est de repérer les logos Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec et leurs déclinaisons BIO.

INFORMATION COMPLÉMENTAIRE : D’OÙ VIENT LA DRÊCHE?

Les grains, typiquement de l’orge, sont au cœur de la fabrication de la bière.  Après le processus de maltage, les céréales sont concassées et brassées dans de l’eau chaude. Ensuite, on les filtre pour en récolter un liquide sucré, le moût. Ce liquide continuera doucement sa route vers ta pinte d’ambrée grâce au savoir-faire des artisans et artisanes de ta région. De l’autre côté de la filtration, on se retrouve avec des résidus de malt. Ces résidus, les drêches, représentent 85 % des produits dérivés de l’industrie de la bière. 

Les produits à base de grillon !

Aujourd’hui on retrouve des Aliments du Québec et des produits à base de grillon au Québec. En effet, les insectes envahissent de plus en plus les rayons d’épicerie et la poudre 100% grillons a fait son apparition sur les tablettes de nos supermarchés partout au Québec.

Bien que ce soit nouveau pour la majorité d’entre nous, 80% de la population mondiale incorpore déjà les insectes à son régime alimentaire sous une forme ou une autre. Ces nouveaux produits à base d’insectes ayant une forte teneur en protéines sont utilisés depuis un bon moment notamment dans le monde du sport et de l’alimentation naturelle.

Les gens sont de plus en plus sensibilisés à l’impact environnemental de leurs habitudes de consommation. Les produits à base de grillon possèdent des attributs nutritionnels musclés, tout en étant l’une des sources de protéines complètes les plus écoresponsables. La farine de grillon notamment est :

  • Un substitut nutritionnel à la viande ultra-écologique,
  • Une protéine complète avec les neuf acides aminés essentiels,
  • D’une abondance de vitamine B12,
  • Composé de fibre prébiotique anti-inflammatoire.

Mais qu’est-ce que c’est la poudre de grillon au juste ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe au Québec, des fermes d’élevage de grillon destinés à l’alimentation humaine où les grillons sont élevés en liberté sur un régime d’aliments locaux à base de plantes. Toutes les activités de culture et de transformation sont soumises aux normes canadiennes strictes et à une inspection régulière des agences du gouvernement.

La poudre de grillon, aussi appelée farine de grillon, est faite à base de grillons (les insectes) grillés et finement moulus. La poudre de grillon s’apprivoise facilement, pure elle a un goût de noisette léger et agréable et sa couleur ajoute une teinte chocolatée aux recettes.

La fonction première de la poudre de grillon est de substituer à ou supplémenter la consommation de viande car elle fournit une concentration élevée des mêmes nutriments essentiels: des protéines complètes facilement assimilées, de la vitamine B12, du fer et une puissante fibre prébiotique appelée chitine – tout en étant plus propre et beaucoup plus durable.

Pour bonifier la valeur nutritive de vos recettes (ex. muffins, crêpes, pain aux bananes, galettes), remplacez 10 % de la farine tout usage par de la poudre de grillons. Elle s’ajoute aussi facilement dans les smoothies, gruaux du lendemain, boules d’énergie, potages, etc. 

Par contre, si vous êtes allergiques aux crustacés, vous pourriez l’être aussi aux grillons car il y a des substances allergène communes ou très proches entre les insectes et les crustacés. En effet, la chitine, qui compose la carapace des crustacés ainsi que l’exosquelette des insectes, est l’un des allergènes connus.

Au Québec, on a quelques entreprises novatrices et visionnaires qui n’ont pas hésité à faire une place de choix à cette matière première et qui nous proposent des Aliments du Québec et des Aliments préparés au Québec.

On a l’entreprise Grévio située dans Lanaudière et qui est une ferme spécialisée en élevage de grillons. Elle fait également la transformation de grillons en farine destiné à la consommation humaine.

La Mexicoise quant à elle propose un produit plus audacieux, soit une gamme de grillons canadiens entiers et rôtis qui ne contiennent ni sel, si sucre, ni produits chimiques. Ce produit a d’ailleurs été finaliste dans le cadre des Grands Prix DUX 2019. Les produits La Mexicoise sont 100% naturels à base de protéines d’insectes : sauces, salsas, vinaigrettes, condiments et collations. Ces produits sont les résultats d’un mélange d’ingrédients mexicains et québécois, union de deux cultures culinaires pour bien manger à prix abordable, des produits santé et respectueux de l’environnement.

  • Ténébrions à l’érable et cannelle, bibitte à sucre
  • Ténébrions et grillons à l’érable, bibitte à sucre
  • Grillon rôti à l’ail, don grillon
  • Grillotine brownies protéinés
  • Thai Grillotine
  • L’entreprise Mélio propose par exemple les premières pâtes québécoises (spaghetti, rigatoni et fusilli) incorporant de la farine de grillons. Les pâtes Mélio sont à l’avant-garde en matière de nutrition durable, combinant la farine de grillons, avec un mélange de semoule de blé et de pois jaunes. Ce produit 100% québécois allie goût savoureux et qualités nutritives exceptionnelles, tout en diversifiant les options alimentaires sans viande. En incorporant des ingrédients avec de très hautes qualités nutritives, Mélio crée un produit nouveau avec des valeurs nutritives complètes et une teneur en protéines très élevée. Les sportifs ainsi que les flexitariens y trouvent leur compte avec ce produit permettant de substituer la viande dans leur repas de pâtes. Les pâtes Mélio s’avèrent être le premier produit d’une gamme de produits alimentaires écoresponsables qui vise à diversifier les options d’alimentation saine et écologique. À court terme, Mélio compte donc développer d’autres recettes de pâtes pour cette gamme de produits ainsi que de nouveaux produits incorporant des ingrédients novateurs à moyen terme.

    • Spaghetti melio
    • Fusilli melio « farine de grillons »
    • Rigatoni meli « farine de grillons »

    Après avoir fait une présence remarquée à titre de finaliste dans le cadre des Grands Prix DUX et à l’émission Dans l’œil du Dragon sur les ondes de Ici Radio-Canada, Grillon Le Pain Crickbread de Globe Proteine, est le tout premier pain protéiné fait de blé, légumineuse et poudre de grillon qui se retrouve dans nos épiceries à travers tout le Québec.

    INFO COMPLÉMENTAIRE : Que vaut la poudre de grillon ?

    Pour exemple, comparée au poulet, la poudre de grillons contient, à poids égal, près de six fois plus de fer (transporte l’oxygène dans le sang), trois fois plus de potassium (facilite la contraction des muscles) et 34 fois plus de calcium (normalise les battements cardiaques et maintient des os solides). Elle contient aussi des fibres (prolongent le sentiment de satiété), des acides gras oméga-3 (favorisent une bonne santé cardiaque et cérébrale), ainsi qu’une quantité impressionnante de vitamine B12 (intervient dans la synthèse des protéines et des globules rouges). En effet, une portion de 15 ml (1 c. à s.) de poudre de grillons comble 90 % des besoins quotidiens de cette vitamine. Comme cette dernière est uniquement présente naturellement dans les aliments d’origine animale, la poudre de grillons représente une belle alternative pour les athlètes désirant réduire leur consommation de viande.

    L’huile de Caméline

    Parmi les huiles dont nous avons parlé il y a une huile dont on entend de plus en plus parler du fait de ses propriétés de la versatilité des produits transformé issu de la plante qui permet de les fabriquer. Je veux parler de l’huile caméline. Oliméga, une entreprise de la région de la Montérégie travaille la caméline depuis quelques années déjà et propose des produits vérifiés Aliments du Québec, dérivé de la plante de caméline.

    Mais, c’est quoi la caméline ?

    La caméline est une plante ancestrale dans la famille des crucifères qui produit de toutes petites fleurs jaunes. Elle est originaire de l’Europe du Nord et de l’Asie centrale. Récemment redécouverte par des scientifiques, cette plante impressionne grâce à la qualité de ses propriétés nutritives et à son goût unique. Plante indigène dans plusieurs régions du monde, dont au Canada, la caméline fait maintenant partie de la production agricole de plusieurs de ces régions, notamment le Québec.

    Nous allons donc découvrir ensemble l’huile de Caméline Signé Caméline produite par la Oliméga Inc.

    Entreprise familiale composée de sept personnes issues d’une même famille et dirigée par les familles Van Winden Durivage, ces producteurs – transformateurs de la région de la Montérégie ont décidé de : Produire, Transformer, et Promouvoir la Caméline.

    La mission d’Oliméga, chef de file de la production de caméline en Amérique du Nord, est d’introduire une nouvelle variété de plante dans la biodiversité de l’agriculture québécoise, tout en présentant une nouvelle catégorie d’aliments sur nos tables qu’elle soit d’ici ou d’ailleurs en proposant une alternative locale à l’huile d’olive et même aux graines de chia et de sésame avec les graines de caméline nature ou torréfiées.

    Culture écoresponsable, la culture de la caméline s’insère dans un système de rotations des cultures. Étant de la famille des crucifères, la caméline offre une biodiversité nouvelle pour le sol. Aucun traitement de semences, ni fongicide ou insecticide que ce soit n’est utilisé, certifié sans OGM. L’intégration des abeilles polinisatrice à sa culture est privilégié.

    Depuis 2007, Olimega cultive la caméline dans ses champs en collaboration avec différents producteurs québécois. Cette plante nordique s’acclimate à merveille au climat québécois. 

    Les premières bouteilles d’huile de caméline ont vu le jour en 2015. Cette huile, produits sains, savoureux, innovant et surtout produits de façon durable au Québec a une forte teneur en vitamine E et en oméga-3. Elle se distingue aussi des autres huiles par un goût assez prononcé doux et floral, rappelant l’asperge avec des arôme herbacés. Grâce à sa résistance élevée à la chaleur, c’est un produit intéressant en cuisine pour les cuissons en plus d’être un allié de choix dans votre cuisine pour vos autres préparations.

    En 2018, Oliméga a finalisé la construction d’une usine dédiée à la caméline. Une construction responsable en énergie munie d’un mur de panneaux solaires avec chambre à air chauffée à l’énergie solaire, une initiative innovante qui permet de sauver 23 tonnes de gaz à effet de serres chaque année, ou encore 10 voitures retirées du marché. Une conception innovante réalisée par Enerprox inc., une entreprise québécoise. Une autre fierté Oliméga !

    Tout le travail de cette entreprise innovante a été souligné à travers différents prix, récompenses ou certifications :

    • Lauréat 2015 au prix Innovation en alimentation du CTAQ (Conseil de la Transformation Alimentaire du Québec)
    • Finaliste au concours DUX 2016 pour l’innovation vers de saines habitudes alimentaires (DUX Mieux manger, Mieux vivre)
    • Finaliste aux concours SIAL Innovation de Montréal
    • Finaliste au concours DUX 2017 Innovation
    • 2018 Lancement des graines de camélines sur le marché québécois et sélection au concours SIAL Innovation 2018 et développement à l’international notamment au Japon.
    • 2019, Lauréat Grand prix Dux 2019 catégorie « Produit » 
    • Certification Projet vérifiée sans OGM
    • Certification de contrôle qualité reconnue selon les normes internationales de qualité SQF – GFSI Global Food Safety Initiative.
    • Graines de caméline torréfiées
    • Huile de caméline biologique
    • Graines de caméline biologiques torréfiées
    • Graines de caméline biologiques nature
    • Huile de caméline torréfiée
    • Huile de caméline vierge (250 ml, 500 ml, 1L) à partir de 10,99$

    Signé Caméline                  (région de la Montérégie)

    519 rang des Sloan
    Saint-Édouard, Québec, Canada J0L 1Y0

    On retrouve les produits signé caméline d’Olimega dans plusieurs chaines de supermarchés du Québec ainsi qu’en exportation dans plusieurs pays du monde. Ses produits sont disponibles pour le grand public et en gros pour le marché HRI (Hôtelleries, Restaurations, Institutions)

    Trouver ces produits chez : Pasquier, IGA, Avril, supermarché santé, Citron que c’est bon, IGA Extra,L’Intermarché, Métro, Métro Plus, Rachelle-Bery, Jardins Valmont, marché Tau, épiceries fines, épiceries santé, épiceries indépendantes.

    Les huiles du Québec !

    Les huiles, éléments incontournables en alimentation sont des liquides gras, visqueux, d’origine végétale le plus souvent. Elles permettent de cuisiner et donnent du goût dans vos préparations culinaires. Il existe au Québec cinq sortes d’huiles qui sont produites et plusieurs de nos entreprises d’ici proposent des produits vérifiés Aliments du Québec et Aliments du Québec Bio.

    Huile de tournesol

    C’est à l’aide des graines de tournesol que cette huile jaunâtre et légèrement fruitée est fabriquée. Elle est particulièrement riche en vitamine E et se marie très bien aux vinaigrettes, salades et crudités. Généralement, on ne chauffe pas l’huile de tournesol.

    Huile de caméline

    Cette huile ayant une forte teneur en vitamine E et en oméga-3 a un goût assez prononcé de luzerne et de noisette. Elle est idéale pour rehausser les vinaigrettes et les différentes salades. On peut sans problème l’utiliser en cuisson, grâce à sa résistance élevée à la chaleur.

    Huile de canola

    L’huile de canola qui est d’ailleurs une est une invention canadienne. Elle est riche en oméga-3, ce qui est bénéfique pour la santé cardiovasculaire. Huile de cuisson idéale lorsqu’on veut préserver un goût neutre.

    Huile de chanvre

    Avec son goût plutôt doux qui rappelle celui de la noisette, l’huile de chanvre se consomme dans des vinaigrettes et en accompagnement. On évite de la faire cuire, car elle brûle facilement et son goût en sera changé. Cette huile aussi est une excellente source d’oméga-3 et d’oméga-6.

    Huile de lin

    L’huile de lin est très fragile! Elle doit être conservée dans un endroit tempéré et obscur pendant un maximum de trois mois. Pour profiter pleinement de son riche apport en oméga-3 on doit l’utiliser uniquement dans des recettes sans cuisson comme les salades et le pesto.

    Aujourd’hui nous allons parler de l’huile de tournesol Biologique Champy produite par la ferme Améroquois Inc.

    Le tournesol, plus qu’une culture, une passion !

    La ferme Améroquois a vraiment transformé le paysage rural. En été, dans la belle région de Sainte-Christine en Montérégie, offre un spectacle grandiose avec ces magnifiques fleures de tournesols qui illuminent les champs et se gorgent de soleil. 

    Emprunté à l’italien « girasole (qui tourne avec le soleil) », le tournesol est fascinant, car il est régi par une horloge interne vraiment structurée. Au lever du soleil, le tournesol pointe sa tête vers l’est et il suivra le mouvement du soleil jusqu’à la tombée du jour à l’ouest pour finalement se repositionner de nouveau à l’est le matin venu. Ce phénomène se nomme héliotropisme et permet à la plante de profiter au maximum de l’énergie du soleil.

    Anciennement produites à Upton en Montérégie les Huiles Champy sont maintenant produites par Améroquois inc. situé à Sainte-Christine à 15 minutes d’Acton Vale.

    • 1999 Début de la culture de tournesol à la Ferme Champy,
    • Févr. 2000 1ère bouteille d’huile de tournesol sur le marché
    • Automne 2020 Construction de la nouvelle huilerie
    • Janvier 2021 Transfert officiel – Vente des Huiles Champy à Améroquois inc.
    • Janv. 2021 Transfert officiel de l’huilerie et fabrication des premières bouteilles à Sainte-Christine

    Petite ferme biologique depuis un peu plus de 3 ans, la Ferme Améroquois produira pour la première année une partie des graines de tournesols qui seront utilisés pour la fabrication de l’huile, en partenariat avec 4 producteurs du Québec, soit : Ferme Denichel, Alain Ravenelle,-Bio-Chemin, Ferme Machagani. Première gestion de la récolte 2020 et fabrication dans la nouvelle huilerie de Sainte-Christine.

    Cette entreprise peut vous accueillir à la ferme à son kiosque libre-service produit l’huile de tournesol biologique Champy ainsi que plusieurs produits dérivés à découvrir. Cette huile artisanale biologique 100% naturelle est un ingrédient de choix pour élaborer des vinaigrettes savoureuses ou pour cuire vos aliments préférés. 

    Ferme Améroquois Inc                (région de la Montérégie)

    50 ch. De Béthanie,

    Sainte-Christine (Québec) J0H 1H0

    Trouver ce produit chez : Avril, supermarché santé, cop alentour, Aliment Merci, Coop Grand Rang

    Format disponible : 500 ml, 5 L, 1 L

    Célébrons ensemble les aliments du Québec !

    Encore une fois une manière simple de se repérer dans vos achats est de repérer les logos Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec et leurs déclinaisons BIO.

    Le local s’invite dans les institutions !

    Pour faire la différence dans une démarche d’autonomie alimentaire, il faut intervenir sur toute la chaine de l’alimentation en éduquant, sensibilisant et en posant des gestes concrets dans tous les milieux à commencer par le secteur institutionnel.

    Les 21, 22 et 23 septembre, on célèbre pour la 2e année les aliments locaux dans les institutions du Québec ! Lors de ces journées, les milieux de la petite enfance, écoles, cégeps, universités, établissements de santé et bureaux de partout au Québec sont invitées à déployer de petites et grandes actions dans leur milieu pour faire connaître aux usagers l’importance de découvrir, cuisiner et déguster les produits d’ici! 

    Les journées « Les institutions mangent local ! » sont une initiative d’Aliments du Québec au menu et Équiterre, en collaboration avec  le Défi 100% local et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

    L’événement s’adresse à tous les établissements institutionnels privés ou publics :

    • Services de garde à la petite enfance (CPE et garderies)
    • Établissements d’enseignement primaire et secondaire
    • Établissements d’enseignement collégial et universitaire
    • Établissements de santé
    • Milieux de travail
    • Organisations diverses (OBNL, loisirs, communautaires, saines habitudes de vie)
    • Entreprises, fournisseurs ou distributeurs.

    Et oui, ici aussi on peut consommer des produits locaux du Québec !

    Pour ce faire, on vous propose trois types d’activités inspirantes pour célébrer les aliments d’ici dans votre milieu institutionnel dans une « boite à idées » à télécharger ?

    • Servez des aliments locaux
    • Aller à la rencontre de producteurs locaux 
    • Organisez des activités participatives et/ou éducatives

    Servez des aliments locaux

    • Choisissez des fruits de saison : En septembre, les aliments frais et locaux abondent, profitons-en pour s’approvisionner en produits de saison !
    • Mettez des plats québécois à votre menu. Pour vous aider, télécharger le recueil « inspiration locale, 120 recettes pour des menus aux couleurs des saisons québécoises » développé par Aliments du Québec en collaboration avec l’Institution de tourisme et de l’hôtellerie du Québec (ITHQ).
    • De la collation au menu complet, faites savoir à votre clientèle ce qu’elle mange et pourquoi en mettant en valeur les produits d’ici. Furetez dans le répertoire des 25 000 produits vérifiés d’Aliments du Québec ou Aliments préparé au Québec, en cherchant par catégories de produits ou par régions. Et n’oubliez pas de repérer les logos Aliments du Québec lors de vos achats
    • Mettez de l’avant un produit de votre région : Posez-vous la question de savoir quelle est la vedette alimentaire de votre région et mettez-la de l’avant

    Aller à la rencontre de producteurs locaux en organisant une sortie thématique 

    • L’automne regorge de possibilités de sorties ou d’activités agrotouristiques qui mettent naturellement en valeur les aliments locaux.
    • Servez-vous par exemple de l’application « Mangeons local! » développé par l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour découvrir un vaste choix d’attraits gourmands ou de circuits thématiques 
    • Visitez un marché public, etc.

    Organisez des activités participatives et/ou éducatives

    • Participez à des ateliers en ligne, webinaire ou formation à saveur local et gourmande.
    • Fêtez, jouez et amusez votre clientèle.
    • Réalisez des activités pédagogiques en sensibilisant les élèves à l’alimentation locale.
    • Invités (entreprises, producteurs, nutritionnistes)

    Célébrons ensemble les aliments du Québec !

    Aliments du Québec Au Menu : Les institutions mangent local !

    Septembre = local

    Le mois de septembre c’est la fin de l’été et le début de l’automne, mais ’est aussi le mois ou chacune de nos régions gourmandes nous invitent à célébrer l’achat local à travers une démarche simple qui est une invitation à nous consommateur, de produire, s’approvisionner, cuisiner et consommer local. 

    À propos du Défi 100% local :

    Relevez le Défi 100 % local en mettant plus de produits locaux dans votre assiette, et ce, durant tout le mois de septembre!

    Le Défi est ouvert à tout le monde : c’est facile, ludique et ça soutient l’économie des régions du Québec. Choisissez vos défis du mois parmi une liste d’objectifs et recevez des outils et conseils durant tout le mois de septembre pour devenir encore plus locavore.

    Que ce soit pour des raisons de goût, d’économie, de fraîcheur ou pour l’environnement, manger local est un choix gagnant pour tous. 

    D’ailleurs, sur le site d’Aliments du Québec vous pouvez effectuer des recherches et consulter les produits proches de chez vous par catégories :

    • Boissons
    • Boulangeries pâtisseries et pâtes alimentaires
    • Confiseries et produits sucrés
    • Fruits et légumes
    • Produits céréaliers
    • Mets préparés et produits végétariens
    • Noix, arachides et grignotines
    • Nourritures pour animaux
    • Poissons et fruits de mer
    • Produits laitiers et substituts
    • Soupes, sauces, marinades, assaisonnements et épices
    • Viandes
    • Huiles, autres matières grasses et légumineuses

    Et si nous débutions notre exploration gourmande du Québec avec un Aliments du Québec emblématique du mois de septembre ?

    En effet, septembre rime avec la saison des pommes qui commence, et il n’y a pas plus local qu’une belle pomme cueillie dans un verger à même son arbre. Quelle douce sensation de croquer à pleine dent dans une pomme du Québec !

    En effet, que ce soit en autocueillette, vente en kiosque, achat en ligne, en épicerie ou sur les marchés publics plus de 100 producteurs de pommes partout au Québec vous proposent une multitude de variété de pommes à croquer ou à cuisiner. 

    Qu’elle s’appelle Vista Bella, Sunrise, Lobo, Honeycrisp, Gala ou McIntosh, elles sont croquantes, juteuses, aromatiques, acides, fermes, épicés ou au goût atypique. Chacun y trouvera sont fruit préféré!

    La pomme est un produit pratique, gourmand, santé et versatile que l’on peut apporter facilement partout dans sa poche pour combler nos petits creux.

    Elle peut aussi être cuisiné et apprêté de tellement de manière différente. Heum qui n’a pas dans sa mémoire olfactive l’odeur d’une belle tarte aux pommes chaude qui sort du four …

    Pour nous guider et choisir nos pommes préférés, Pommes Qualité Québec, fier partenaire d’Aliments du Québec vous propose un petit aide-mémoire sur les différentes variétés disponibles pour vous aider dans votre choix.

    Les pommes font d’ailleurs l’objet d’un contrôle de qualité rigoureux assurée par la firme Gestion Qualiterrapour Pommes Qualité Québec. En magasin grâce à son autocollant avec son numéro d’identification (code PLU) il est facile d’identifier l’origine des pommes que l’on achète.

    Il est aussi facile de se repérer en magasin en retrouvant le logo Aliments du Québec sur les emballages de vos pommes préférés.

    Croquez en toute confiance, c’est bon pour votre santé et notre économie !

    Allez visiter les producteurs proches de chez vous, une belle expédition gourmande à faire en famille !

    En septembre relevez le Défi 100% LOCAL

    Soyez locavores!

    Relevez le Défi 100 % local en mettant plus de produits locaux dans votre assiette, et ce, durant tout le mois de septembre!

    Le Défi est ouvert à tout le monde: c’est facile, ludique et ça soutient l’économie des régions du Québec. Choisissez vos défis du mois parmi une liste d’objectifs et recevez des outils et conseils durant tout le mois de septembre pour devenir encore plus locavore.

    Défi 100% local  est une initiative des Tables de concertation bioalimentaire du Québec (TCBQ).

    Mangeons Local ! Plus que jamais

    Une initiative de l’UPA qui revient plus fort cette année !

    L’UPA organise depuis près de 20 ans l’événement des Portes ouvertes sur les fermes du Québec, un rendez-vous qui rassemble annuellement autour de 100 000 personnes. Devant l’impossibilité de tenir une telle activité pendant la pandémie, l’idée est venue d’outiller les citoyens pour qu’ils puissent visiter les producteurs agricoles à l’année, que ce soit à la ferme, au marché public ou dans les entreprises de transformation.

    Une campagne portée par des ambassadeurs d’ici

    Afin d’inspirer la population à consommer localement, l’UPA a choisi de jumeler 16 personnalités québécoises issues de divers milieux à des régions qui ont une signification particulière pour elles. Chaque semaine, de la mi-juin à la mi-septembre, une ambassadrice ou un ambassadeur fera la visite d’un circuit régional et témoignera de son expérience sur les réseaux sociaux. Chacun s’est montré touché par la cause de l’achat local et s’est engagé à faire grandir cet élan d’amour pour nos agriculteurs.

    Lien pour télécharger photo des ambassadeurs et les visuels de la campagne

    https://www.upa.qc.ca/wp-content/uploads/filebase/UPA_MangeonsLocal_trousse_graphique.zip

    Découvrez les 16 personnalités qui parcourront nos régions du Québec afin d’inviter la population à visiter les fermes d’ici!

    Le mouvement de solidarité Mangeons local plus que jamais prend de l’ampleur et dépassera cet été les frontières du milieu agricole!

    Kim Thúy Chef Jean-Luc Boulay Rémi-Pierre Paquin Les soeurs Boulay Marie-Eve Janvier Chef Paul Toussaint Philippe Laprise France Beaudoin David Goudreault-Auteur, etc. Brigitte Boisjoli Véronique Rivest Sommelière King Melrose Emmanuel Bilodeau Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ)

    Pour plus de détails -> https://bit.ly/3gy8BbW

    Les institutions mangent local!

    20, 21 et 22 septembre 2021

    L’événement Les institutions mangent local! revient pour une 3e édition! 

    Au service de garde à la petite enfance, à l’école, au cégep, à l’université, dans les établissements de santé, dans les cafétérias d’entreprises et dans les milieux de travail, du 20 au 22 septembre 2021, on fête les aliments locaux!

    Toutes les institutions du Québec sont invitées à déployer de petites et grandes actions dans leur milieu pour faire connaître aux usagers l’importance de découvrir, cuisiner et déguster les produits du Québec!

     Les établissements participants pourront être éligibles à différents prix mis en jeu, pour un total de 8 000$. Joignez-vous à l’événement en inscrivant votre institution!

    Ce projet est une initiative d’Aliments du Québec au menu et Équiterre,  avec le soutien du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

    L’événement s’insère dans le cadre du Défi 100% local  en collaboration avec les Tables de concertation bioalimentaire du Québec (TCBQ).