67ème gala national de la SCCPQ. 

« La relève de demain : une profession, une norme, une même fierté ! ». 

La relève, c’est le thème qui a été choisi pour le 67ème gala de la présidence de la Société des Chefs, Cuisiniers et Pâtissiers du Québec (SCCPQ). Après une pause de deux ans pour cause de crise sanitaire, c’était le grand retour de ce gala annuel des professionnels des métiers de la restauration et des métiers de bouche.

C’est donc au musée de la Civilisation de Québec que membres, professionnels, partenaires et amis se sont retrouvés pour célébrer et remettre les titres nationaux annuelle et autres distinctions. Grâce à la collaboration de la Fondation de l’Association Restauration Québec, en plus de deux bourses de 750 $ remises à des étudiants en cuisine et en pâtisserie, la SCCPQ a invité 50 étudiants provenant de différentes écoles hôtelières de la province pour partager cette grande fête de nos artisans du goût. C’est autour d’un repas 100 % québécois « Aliments du Québec au menu », préparé par les étudiants de l’école hôtelière de Fierbourg et le chef Joseph Sarrazin, accompagné de son équipe du Quarante 7 que se sont retrouvé les convives.

Dominic Jacques chef cuisinier de l’année !

Visiblement ému, celui qui a remporté la populaire émission Les Chefs! en 2012 le chef exécutif et copropriétaire du restaurant Chez Rioux & Pettigrew à Québec, Dominic Jacques, a été sacré chef cuisinier de l’année au Québec. Il succède au chef et animateur montréalais Jonathan Garnier de La Guilde culinaire, qui avait remporté les honneurs en 2019 — ce dernier a conservé son titre en 2020 comme il n’y a pas eu de remise de prix en raison de la pandémie.

Marie Beaudry – Dominic Jacques – Yoann Duroy

En recevant son prix, il en a profité pour rappeler le contexte particulier qui l’a mené avec son équipe à se retrousser les manches. Établi dans le Vieux-Port de Québec, Chez Rioux & Pettigrew a été proactif dès le début de la crise sanitaire en proposant des boîtes repas gastronomiques pour emporter qui ont été très populaires. Le chef et ses associés ont aussi lancé le casse-croûte « interstellaire » Roquette à l’été 2020, qui est revenu en force l’année suivante. Sans oublier l’ouverture du petit voisin, le restaurant Porcelaine, en juillet dernier. Fier de son équipe dont il prend bien soin, ses associés et lui ont mis l’humain au cœur du développement de leurs entreprises, en faisant notamment aménager des espaces d’entraînement et de détente pour leurs employés.

Huit autres chefs cuisiniers étaient en nomination aux côtés de M. Jacques, dont François-Emmanuel Nicol (restaurant Tanière3 à Québec), Émile Tremblay (Faux Bergers à Baie-Saint-Paul), David Hibon (Le Flamant à Montréal), Mathieu Perreault-Jesserey (Bistro Le Coup Monté à Repentigny et l’Assomption), Bruno Léger (Recto Verso à Ste-Adèle), Helena Loureiro (Restaurant Helena et Portus 360 à Montréal), Antonio Varano Trattoria (Casa Rinacchio à Laval) et Yannick Lasalle (Les Fougères à Chelsea).

Nicolas Butelet – Olivier Tribut – Sébastien Bonnefis

Olivier Tribut chef pâtissier de l’année !

Le titre de chef pâtissier national de l’année a pour sa part été attribué à Olivier Tribut, chocolatier et chef enseignant à l’École hôtelière de la Capitale. Il succède ainsi à la cheffe pâtissière Gaël Vidicaire, également de Québec.

En recevant avec beaucoup d’humilité ce prix remis par ses pairs Olivier Tribut a souligné qu’il enseigne depuis un an un nouveau DEP unique en pâtisserie axé sur les produits du terroir québécois.

Parmi les huit autres chefs pâtissiers en nomination se trouvaient notamment Joël Lahon (Château Frontenac), Olivier Duplessy (Pâtisseries et gourmandises d’Olivier, à Rimouski), Ermenegildo Cimmino (Pâtisserie Bel-Air à Montréal), Jacques Chauvet (artiste du sucre), Benjamin Oddo (Maison Oddo à Gatineau), Pierre Thivierge (Pâtisserie Brossard à Brossard) Jean-Guy Perreault (Les boulangeries MariePain à Repentigny) et Jean-Marc Guillot (Hôtel Reine-Élizabeth à Montréal)

Emeline Péro – Cheffe santé 2021

Emeline Péro Cheffe santé de l’année !

Parmi les autres prix remis au cours de la soirée, soulignons également celui du chef santé de l’année décerné à Emeline Péro, la cheffe à la barre du restaurant Les Botanistes depuis mars dernier.

Mme Péro qui succède à la cheffe enseignante de Québec Annie Caron, a travaillé au Saint-Amour aux côtés du chef Jean-Luc Boulay.

Elle signe aujourd’hui chez Les Botanistes, un menu où les légumes sont finement travaillés, sans pour autant délaisser les protéines dans l’assiette.

Les lauréats 2021

Prix nationaux remis par la SCCPQ

  • Prix Chef cuisinier national de l’année : Dominic Jacques, chef-copropriétaire Chez Rioux & Pettigrew 
  • Prix Chef pâtissier national de l’année : Olivier Tribut, chef enseignant à l’École hôtelière de la Capitale
  • Prix Cheffe santé de l’année : Emeline Péro, cheffe au restaurant Les Botanistes 
  • Prix lumière : Thomas Delannoy, président de Chef CANADA 
  • Prix Reconnaissance Rollande Desbois : Colombe St-Pierre, cheffe-propriétaire Chez Saint-Pierre 
  • Prix Max-Rupp : François Pellerin, chef-propriétaire Le Garde-manger de François 
  • Prix Méritas : Gaëtan Tessier, chef et enseignant au Centre de formation professionnelle Relais de la Lièvre-Seigneurie 
  • Prix Personnalité : Jonathan Garnier, chef cuisinier, animateur et copropriétaire de La Guilde culinaire 
  • Prix Partenaire économique : Association Restauration Québec (ARQ)

La SCCPQ lance un appel au gouvernement et un message positif à la relève !

« Dans un contexte où le manque de personnel qualifié s’amplifie dangereusement et où la question des salaires est au cœur des préoccupations de nos professionnels, la SCCPQ a un rôle déterminant à jouer», a fait savoir par voie de communiqué son président, Bruno Gagné. « Elle est là pour faire le pont entre le gouvernement et l’ensemble de l’industrie bioalimentaire, et aider dans le recrutement de la main-d’œuvre et l’obtention de conditions de travail plus équilibrées pour ses travailleurs. »

Le vice-président de la SCCPQ, Sébastien Bonnefis, a aussi souhaité livrer un message positif de la profession à la relève présente, à l’opposé de ce qui a été véhiculé dernièrement dans les médias. « Je suis tanné du négatif. C’est possible d’avoir une belle carrière, avec un bon salaire », a-t-il souligné. 

Rappelons que la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec a notamment pour mission de promouvoir la cuisine du Québec et d’œuvrer à son développement culturel, humain et professionnel.

Vidéo : 67ème gala de la Société des Chefs, Cuisiniers et Pâtissiers du Québec (SCCPQ)

Le Marché des Saveurs du Bas-Saint-Laurent ❗️

Encore une fois cette année, le Marché des Saveurs du Bas-Saint-Laurent organisé par l’Association Les Saveurs du Bas-Saint-Laurent est de retour et se tiendra du 2 au 5 décembre, aux Tennis de Rimouski (416, avenue Rouleau).

Le Bas-Saint-Laurent dispose de nombreux trésors grâce à ses artisans alimentaires, ses restaurants et ses auberges. Savoir-faire, originalité et chaleur humaine sont au rendez-vous lorsqu’on parcourt la région. 

Une manière simple de les découvrir est de feuilleter le guide « Saveurs et gourmandises Bas-Saint-Laurent ».

Ce rendez-vous gourmand ou nous avons déjà eu le plaisir d’aller avec notre scène d’animation culinaire « Goûtez le Québec » est l’occasion de dénicher quelques bons produits à l’approche des fêtes. En effet, ce salon est organisé tout juste avant la période des Fêtes depuis maintenant 16 ans. Il propose une formule unique au Québec et connaît chaque année un vif succès. 

Cette édition 2021 permettra à tous de se rassembler de nouveau afin de faire découvrir aux visiteurs toute la richesse des produits bas-laurentiens et de favoriser l’achat local.

 « L’Association est fière de la solution mise sur pied en 2020 pour remplacer le Marché des Saveurs et poursuivre sa mission pendant la pandémie, soit la carte-cadeau des Saveurs du Bas-Saint-Laurent, mais ce retour en présence est vraiment très attendu. C’est précieux de pouvoir rencontrer les producteurs et les transformateurs d’ici, discuter avec eux et constater, sur place, tout le dynamisme et l’originalité dont ils font preuve », souligne Nicole Lavoie, directrice générale des Saveurs du Bas-Saint-Laurent.

Alors si vous êtes dans le coin ou de passage, allez découvrir le Marché des Saveurs du Bas-Saint-Laurent, vous ne le regrettez pas.

Le local s’invite dans les institutions !

Pour faire la différence dans une démarche d’autonomie alimentaire, il faut intervenir sur toute la chaine de l’alimentation en éduquant, sensibilisant et en posant des gestes concrets dans tous les milieux à commencer par le secteur institutionnel.

Les 21, 22 et 23 septembre, on célèbre pour la 2e année les aliments locaux dans les institutions du Québec ! Lors de ces journées, les milieux de la petite enfance, écoles, cégeps, universités, établissements de santé et bureaux de partout au Québec sont invitées à déployer de petites et grandes actions dans leur milieu pour faire connaître aux usagers l’importance de découvrir, cuisiner et déguster les produits d’ici! 

Les journées « Les institutions mangent local ! » sont une initiative d’Aliments du Québec au menu et Équiterre, en collaboration avec  le Défi 100% local et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

L’événement s’adresse à tous les établissements institutionnels privés ou publics :

  • Services de garde à la petite enfance (CPE et garderies)
  • Établissements d’enseignement primaire et secondaire
  • Établissements d’enseignement collégial et universitaire
  • Établissements de santé
  • Milieux de travail
  • Organisations diverses (OBNL, loisirs, communautaires, saines habitudes de vie)
  • Entreprises, fournisseurs ou distributeurs.

Et oui, ici aussi on peut consommer des produits locaux du Québec !

Pour ce faire, on vous propose trois types d’activités inspirantes pour célébrer les aliments d’ici dans votre milieu institutionnel dans une « boite à idées » à télécharger ?

  • Servez des aliments locaux
  • Aller à la rencontre de producteurs locaux 
  • Organisez des activités participatives et/ou éducatives

Servez des aliments locaux

  • Choisissez des fruits de saison : En septembre, les aliments frais et locaux abondent, profitons-en pour s’approvisionner en produits de saison !
  • Mettez des plats québécois à votre menu. Pour vous aider, télécharger le recueil « inspiration locale, 120 recettes pour des menus aux couleurs des saisons québécoises » développé par Aliments du Québec en collaboration avec l’Institution de tourisme et de l’hôtellerie du Québec (ITHQ).
  • De la collation au menu complet, faites savoir à votre clientèle ce qu’elle mange et pourquoi en mettant en valeur les produits d’ici. Furetez dans le répertoire des 25 000 produits vérifiés d’Aliments du Québec ou Aliments préparé au Québec, en cherchant par catégories de produits ou par régions. Et n’oubliez pas de repérer les logos Aliments du Québec lors de vos achats
  • Mettez de l’avant un produit de votre région : Posez-vous la question de savoir quelle est la vedette alimentaire de votre région et mettez-la de l’avant

Aller à la rencontre de producteurs locaux en organisant une sortie thématique 

  • L’automne regorge de possibilités de sorties ou d’activités agrotouristiques qui mettent naturellement en valeur les aliments locaux.
  • Servez-vous par exemple de l’application « Mangeons local! » développé par l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour découvrir un vaste choix d’attraits gourmands ou de circuits thématiques 
  • Visitez un marché public, etc.

Organisez des activités participatives et/ou éducatives

  • Participez à des ateliers en ligne, webinaire ou formation à saveur local et gourmande.
  • Fêtez, jouez et amusez votre clientèle.
  • Réalisez des activités pédagogiques en sensibilisant les élèves à l’alimentation locale.
  • Invités (entreprises, producteurs, nutritionnistes)

Célébrons ensemble les aliments du Québec !

Aliments du Québec Au Menu : Les institutions mangent local !

En septembre relevez le Défi 100% LOCAL

Soyez locavores!

Relevez le Défi 100 % local en mettant plus de produits locaux dans votre assiette, et ce, durant tout le mois de septembre!

Le Défi est ouvert à tout le monde: c’est facile, ludique et ça soutient l’économie des régions du Québec. Choisissez vos défis du mois parmi une liste d’objectifs et recevez des outils et conseils durant tout le mois de septembre pour devenir encore plus locavore.

Défi 100% local  est une initiative des Tables de concertation bioalimentaire du Québec (TCBQ).

Mangeons Local ! Plus que jamais

Une initiative de l’UPA qui revient plus fort cette année !

L’UPA organise depuis près de 20 ans l’événement des Portes ouvertes sur les fermes du Québec, un rendez-vous qui rassemble annuellement autour de 100 000 personnes. Devant l’impossibilité de tenir une telle activité pendant la pandémie, l’idée est venue d’outiller les citoyens pour qu’ils puissent visiter les producteurs agricoles à l’année, que ce soit à la ferme, au marché public ou dans les entreprises de transformation.

Une campagne portée par des ambassadeurs d’ici

Afin d’inspirer la population à consommer localement, l’UPA a choisi de jumeler 16 personnalités québécoises issues de divers milieux à des régions qui ont une signification particulière pour elles. Chaque semaine, de la mi-juin à la mi-septembre, une ambassadrice ou un ambassadeur fera la visite d’un circuit régional et témoignera de son expérience sur les réseaux sociaux. Chacun s’est montré touché par la cause de l’achat local et s’est engagé à faire grandir cet élan d’amour pour nos agriculteurs.

Lien pour télécharger photo des ambassadeurs et les visuels de la campagne

https://www.upa.qc.ca/wp-content/uploads/filebase/UPA_MangeonsLocal_trousse_graphique.zip

Découvrez les 16 personnalités qui parcourront nos régions du Québec afin d’inviter la population à visiter les fermes d’ici!

Le mouvement de solidarité Mangeons local plus que jamais prend de l’ampleur et dépassera cet été les frontières du milieu agricole!

Kim Thúy Chef Jean-Luc Boulay Rémi-Pierre Paquin Les soeurs Boulay Marie-Eve Janvier Chef Paul Toussaint Philippe Laprise France Beaudoin David Goudreault-Auteur, etc. Brigitte Boisjoli Véronique Rivest Sommelière King Melrose Emmanuel Bilodeau Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ)

Pour plus de détails -> https://bit.ly/3gy8BbW