La tournée
DĂ©couvertes
Gourmandes




Les rencontres de Justine 🙂 đŸœ

LYO & CO

Comme je suis excitĂ©e de te prĂ©senter Karissa ParĂ©, fiĂšre reprĂ©sentante du trio d’entrepreneures qui se cachent derriĂšre l’entreprise Lyo & Co !

Qu’est-qu’on en commun : 

Karissa, nutritionniste, Shania, candidate Ă  la profession d’ingĂ©nieure et Malika, Étudiante Ă  temps plein 

  • Elles ont les mĂȘmes parents (oui, oui, elles sont sƓurs hihi !)
  • Elles sont toutes les trois dans la vingtaine
  • Elles sont Ă©galement gourmandes Ă  temps 
  • Ce sont de jeunes femmes dĂ©terminĂ©es
  • Et surtout, elles ont un amour commun pour la LYOPHISATION !!!

Bonne dĂ©couverte ! 

J.R. : Salut Karissa, je suis vraiment heureuse de te recevoir dis-moi, je suis curieuse Ă  quoi ressemble vos parcours professionnels ?

Karissa : Je suis nutritionniste-diĂ©tĂ©tiste depuis maintenant 5 ans! J’ai Ă©tudiĂ© Ă  l’UniversitĂ© McGill et j’y ai fait mon Bacc en nutrition. Et c’est vraiment un emploi de rĂȘve parce que je travaille dans ce qui me passionne : la bouffe ! 

Je peux partager cette passion avec mes clients. Je travaille actuellement au privĂ©. J’aide mes clients Ă  amĂ©liorer leurs habitudes alimentaires pour atteindre divers objectifs : comme gestion de poids, performance sportive, optimiser leur santĂ©, etc. En plus, je suis photographe et styliste culinaire, et je fais aussi du dĂ©veloppement de recettes ! 

J’ai aussi terminĂ© mon Certificat en Entrepreneuriat au HEC cette annĂ©e. GrĂące aux compĂ©tences dĂ©veloppĂ©es avec mon certificat, et grĂące Ă  mes annĂ©es d’expĂ©rience en agroalimentaire, j’ai pu dĂ©marrer mon entreprise de lyophilisation avec mes 2 sƓurs en dĂ©cembre 2021.


J.R. Ă‡a me fascine les gens qui bĂątissent une entreprise familiale, pour avoir moi-mĂȘme une sƓur je sais que par moment
 On peut avoir envie de s’arracher la tĂȘte, comment vous gĂ©rez ça dans le quotidien d’une entreprise ? Comment est-ce que ce projet est venu modifier la relation que vous entretenez entre vous ?

Karissa : HonnĂȘtement, travailler en famille, ça a de gros plus Ă  plusieurs niveaux, mais aussi des moments plus difficiles comme n’importe quelle ‘relation’ si je peux dire! 

Mais c’est certain qu’il n’y a personne dans ce monde que je connais plus et en qui j’ai autant confiance que mes sƓurs. 

On n’a pas peur de se dire les vraies choses et d’ĂȘtre honnĂȘte. 

On est toutes travaillantes et performantes. On s’encourage, on s’écrit environ 200 fois par jour, on se cĂŽtoie tous les jours, on peut parler de tout et de rien, on se comprend. 

On connait nos forces et nos faiblesses. On a vraiment une proximité qui rend notre équipe vraiment forte.

Mais oui, parfois, on est tellement Ă  l’aise entre sƓurs qu’on peut parfois manquer de tact un peu quand les choses deviennent difficiles et stressantes. C’est pour ça qu’on prend des moments, environ 1x par 2-3 mois, pour s’asseoir en famille, avec nos parents, et discuter (style conseil d’administration). 

Ma mĂšre va nous faire une belle table officielle avec de la bonne bouffe ! On crĂ©e un environnement sans jugement et rempli de respect, et on se dit les vraies choses : nos attentes, nos frustrations, nos dĂ©sirs, nos visions
 Et on se fait un plan d’action et on grandit de tout ça. Et on rĂ©ajuste tous les 2-3 mois. 

Je ne me verrais pas dĂ©marrer une entreprise avec d’autres personnes que mes sƓurs. C’est tellement demandant Ă©nergĂ©tiquement et Ă©motionnellement, le confort que j’ai avec mes sƓurs de le faire, ça vaut de l’or. On n’a pas eu besoin de s’adapter d’un point de vue personnel – seulement professionnel. 

J.R. : Vos parents ont pensĂ© quoi de ce projet ?

Karissa : Mes parents Ă©taient vraiment emballĂ©s par le projet et nous ont encouragĂ©s Ă  1000%. En fait, sans eux, Lyo et Co. n’existerait pas – Lyo, c’est vraiment une histoire de famille. 

C’est grĂące Ă  eux si on a eu un local, c’est grĂące Ă  leur aide si on a eu une mise de fonds plus grande pour nous aider Ă  dĂ©marrer. Avec leur expĂ©rience, ils nous ont beaucoup aidĂ©s et guidĂ©s lors de notre dĂ©marrage, pour notre incorporation, et tout au niveau lĂ©gal et budgĂ©taire. Nos deux parents sont comptables, et c’est ma mĂšre qui fait notre comptabilitĂ© ! Et mes parents nous aident Ă©normĂ©ment niveau production.

Encore aujourd’hui, ils nous aident au quotidien malgrĂ© leur emploi Ă  temps plein. Ils sont tellement fiers, ce sont nos fans #1. 

Ils partagent tous nos publications Facebook, ils achĂštent tous nos produits et en donnent Ă  leurs amis et connaissances, ils viennent Ă  tous nos MarchĂ©s (ex. MarchĂ© d’étĂ© de Pointe-aux-Trembles toutes les fois) ! Mon pĂšre nous aide puisqu’il est trĂšs manuel Ă  nous construire certains outils dont on a besoin. 

Ils aimeraient mĂȘme travailler pour nous lors de leur retraite, lorsque la compagnie sera plus grande. 

J.R. : Est-ce que c’est un rĂȘve que vous aviez depuis longtemps d’ĂȘtre « entrepreneure Â» ?

Karissa : Pour ma part, j’ai toujours rĂȘvĂ© d’avoir mon entreprise, mon projet Ă  moi ! Je ne savais pas dans quoi ou comment, mais j’avais vraiment envie d’aller chercher cette fiertĂ©-lĂ  et de pouvoir dire « c’est mon entreprise Â». C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je suis allĂ©e faire mon certificat en entrepreneuriat : pour m’aider Ă  ouvrir mon esprit sur les possibilitĂ©s et les opportunitĂ©s.

J.R. : Je sais que pour l’instant vous ĂȘtes toute Ă  temps partiel dans l’entreprise, est-ce votre souhait de vous y dĂ©dier Ă  100 % un jour ?

 Karissa : Oui, on est toutes les 3 Ă  temps partiel dans l’entreprise actuellement, on a toute un emploi Ă  temps plein. Mais c’est dans les plans que je sois celle qui lĂąche tout dans le futur pour m’y mettre Ă  100% ! Pour mes sƓurs, lyo c’est plus un projet ‘sur le side’ et elles dĂ©sirent continuer leur cheminement actuel niveau professionnel, ce que je respecte Ă  1000%. Donc c’est vraiment moi qui vais en prendre un peu plus ! 

J.R. : Bon, lĂ  on se doit de parler de votre « ART Â»â€Š La lyophilisation, d’un je souhaite en savoir plus sur cette magnifique mĂ©thode et de deux
 À quel moment l’attrait pour la lyophilisation entre dans vos vies ?

Karissa : C’est drĂŽle, parce que l’idĂ©e de l’entreprise est comme venue de 2 opportunitĂ©s diffĂ©rentes, au mĂȘme moment. 

D’abord, Ă©tant nutritionniste, je recommandais souvent Ă  mes clients des fruits lyophilisĂ©s, parce que c’est une belle collation qui se transporte facilement partout, prĂȘte Ă  manger, et ça aide mes clients Ă  consommer plus de fruits au quotidien. Mais c’est assez difficile de s’en procurer, ils devaient en commander sur internet des Ă©tats unis principalement.

En plus, ma petite sƓur Malika, elle a vu les bonbons lyophilisĂ©s, ou freeze dried, sur tiktok. C’est hyper tendance en ce moment aux États-Unis. Et on a voulu les essayer parce que ça avait l’air super bon ! Mais les frais d’expĂ©dition Ă©taient astronomiques, et personne n’offrait ce produit au QuĂ©bec. 

Donc 1 pierre 2 coups, on s’est dit : bin tu sais quoi, on va le faire nous-mĂȘmes et rendre les fruits, lĂ©gumes et bonbons lyophilisĂ©s plus accessibles au QuĂ©bec. On s’est renseignĂ©, j’ai fait des Ă©tudes de marchĂ©, j’ai testĂ© mes clientĂšles cibles et on est parti en famille dans ce beau projet.

Et pour rĂ©pondre Ă  ta question : c’est quoi la lyophilisation ? 

En fait, c’est une technique de dĂ©shydratation Ă  froid. Qu’est-ce que ça fait exactement – bin ça fait 2 choses. 

PremiĂšrement, lyophiliser des fruits et lĂ©gumes, ça permet d’obtenir des croustilles de fruits et de lĂ©gumes ! La lyophilisation permet de conserver la couleur, la forme et 98% des nutriments environ, et on enlĂšve juste l’eau. Et on obtient un rĂ©sultat croustillant. C’est donc une collation parfaite Ă  avoir avec soi, parce qu’en plus de nous faire manger plus de fruits et de lĂ©gumes au quotidien, et bien c’est prĂȘt Ă  manger, pas besoin de les couper et les prĂ©parer, et c’est une texture totalement diffĂ©rente. 

Pour les bonbons, on utilise en fait des bonbons qu’on connait tous : par exemple, on part avec des Skittles, des caramels Werthers ou encore des Jolly ranchers. Quand on les transforme, donc quand on les lyophilise, les bonbons vont grossir et la texture va changer. 

Ça va prendre la texture d’une crotte de fromage, hyper croustillant, et les saveurs vont ĂȘtre multipliĂ©es x10. 

C’est vraiment une expĂ©rience extraordinaire! À chaque fois que les gens les goĂ»tent pour la premiĂšre fois, leur regarde change et on se fait toujours dire « Bin, voyons donc, c’est malade Â» !

J.R. : Et combien de temps aprĂšs avez-vous choisi de transformer cette passion en entreprise ?
Karissa : On a en fait commencĂ© Ă  lyophiliser avec l’idĂ©e de dĂ©marrer l’entreprise ! Donc tous les tests qu’on faisait au dĂ©part, c’était dans le but de dĂ©marrer l’entreprise. 

J.R. : ĂŠtes-vous allĂ©e vous chercher des formations spĂ©ciales pour crĂ©er Lyo & Co ?

Karissa : Oui ! En fait, Lyo & Co. a Ă©tĂ© dĂ©marrĂ© sur la base que j’étais nutritionniste en Ă©picerie, avec beaucoup d’expĂ©rience en agroalimentaire et en vente au dĂ©tail. Je connais super bien mon client cible puisque c’est mon client qui vient me voir dans mon bureau. 

Mais en plus, j’étudiais au HEC pour mon certificat en entrepreneuriat. Donc j’ai acquis beaucoup de connaissance et d’outils qui nous aident Ă©normĂ©ment. Et en plus, au travers de mon travail, j’ai eu beaucoup de formation de gestion de rĂ©seaux sociaux qui nous aident. 

Ma petite sƓur Shania, elle, est candidate Ă  la profession en ingĂ©nierie, donc elle a beaucoup d’expĂ©rience pour nous aider avec l’entretien et les bris de nos machines et de nos pompes. 

Puis Malika, elle, elle Ă©tudie en art – donc tout ce qui est image de marque et graphisme, elle s’y connait beaucoup. 

On se complĂšte vraiment beaucoup, et c’est beaucoup grĂące Ă  nos diffĂ©rentes expĂ©riences professionnelles que Lyo et Co. est une si belle rĂ©ussite Ă  nos yeux, sans beaucoup d’aides-externes pour le moment.

J.R. : L’entrepreneuriat vient avec son lot de montagnes russes, y a-t-il une phrase que vous vous rĂ©pĂ©tez souvent et pourquoi ? 

Karrisa : Â« C’est malade OU on capote ! Â»

En fait, malgrĂ© qu’on vienne tout juste de terminer notre premiĂšre annĂ©e de dĂ©marrage, on a tellement eu de rĂ©ussites, on n’y croit souvent pas. Et on capote. Et on ne rĂ©alise pas l’ampleur de notre projet ! 

Au dĂ©part, on voulait simplement tester le marchĂ© pour notre annĂ©e 1, vendre de petites quantitĂ©s pour commencer tranquillement. Mais ça a explosĂ© et on n’arrive pas Ă  rĂ©pondre Ă  la demande actuelle. On vit vraiment un rĂȘve, je pense, pour une entreprise en dĂ©marrage, et on se sent vraiment choyĂ©e d’avoir cette chance-lĂ  d’avoir une belle communautĂ© comme on a. On a tellement de bons mots et tellement d’opportunitĂ©s, qu’on n’en ait souvent sans mot et excitĂ© par ce que le futur nous rĂ©serve ! 

J.R. : Qu’est qui vous rend unique vous et votre entreprise? 

 Plusieurs points, je te dirais :

  • On est les seules au QuĂ©bec Ă  offrir autant de variĂ©tĂ© de fruits et lĂ©gumes lyophilisĂ©s au mĂȘme endroit
  • On est les seules Ă  faire des bonbons lyophilisĂ©s au QuĂ©bec
  • Notre contact client : on est vraiment Ă  rapide Ă  rĂ©pondre Ă  nos clients, on est proche de chacun de nos clients, on rĂšgle les problĂšmes super rapidement. Vraiment, pour nous, nos clients font partie de notre famille et on les traite de la sorte ! On fait mĂȘme des commandes spĂ©ciales pour nos clients ! On partage leur commentaire et leur photo, on adore Ă©changer et partager notre amour. On crĂ©e vraiment une communautĂ© autour de la gourmandise et l’importance de bien manger, mais toujours en ayant bon goĂ»t.
  • On est la seule entreprise au QuĂ©bec Ă  faire des tests de bonbons lyophilisĂ©s sur Tiktok !
  • On fait des collaborations avec des producteurs d’ici et des Ă©piceries pour ramasser leur fruits et lĂ©gumes moches et les surplus de rĂ©coltes pour sauver le gaspillage alimentaire.
  • Notre Ă©quipe : on est 3 sƓurs avec chacune des forces diffĂ©rentes et on se complĂšte vraiment. Moi, je suis vraiment forte niveau connaissance et connexion avec le client cible, et le dĂ©veloppement de l’entreprise, la crĂ©ation de lien d’affaire avec nos partenaires. Malika elle, elle est super bonne niveau crĂ©ativitĂ©, image de marque, elle a l’Ɠil artistique, elle est bonne niveau rĂ©seaux sociaux, et elle est aussi super bonne au service Ă  la clientĂšle. Shania, elle prĂ©fĂšre ĂȘtre en arriĂšre-scĂšne et s’occuper de la production, de la paperasse, faire la maintenance des machines. C’est 3 piliers importants de notre entreprise et ça adonne que chacun est une force pour chacune de nous. 

J.R. : Qu’est-ce qu’on vous souhaite pour les annĂ©es Ă  venir tant perso que pro?

Karrisa : On travaille trĂšs fort sur la croissance et permette Ă  Lyo et Co. de grandir et d’avoir la capacitĂ© de devenir une grande entreprise! Donc on se souhaite de pouvoir continuer de grandir et de partager notre amour de la nourriture et du lyophiliser avec encore plus de gens, partout au QuĂ©bec et possiblement au Canada un jour. 

CĂŽtĂ© perso, je nous souhaite un Ă©quilibre ! 

En tant qu’entrepreneur, on se consacre tellement Ă  notre entreprise qui est comme notre bĂ©bĂ©, qu’on vient Ă  manquer de temps parfois cĂŽtĂ© perso. J’essaie de trouver un Ă©quilibre et de faire de la place et de consacrer du temps Ă  profiter quand mĂȘme de moment avec ma famille, mon conjoint et mes amis – c’est primordial pour notre santĂ©, et ça nous permet d’ĂȘtre, selon moi, de meilleures personnes et de meilleurs entrepreneurs. 

J.R. : Avez-vous une anecdote cocasse Ă  nous raconter concernant l’entreprise?

Karissa : Notre premiĂšre vidĂ©o tiktok !! On a dĂ©cidĂ© de se crĂ©er un compte Tiktok principalement pour nos bonbons. Mais on n’en avait jamais crĂ©Ă© de compte pour publier du contenu, aucune de nous. 

On est plutĂŽt consommatrice, et non crĂ©atrice. Donc on n’avait aucune idĂ©e de l’impact qu’on aurait. On s’était dit : bon, on commence, c’est notre premiĂšre vidĂ©o, on va peut-ĂȘtre avoir quoi, 500-1000 vues? Un peu comme Instagram, quoi que sur Insta, on a dĂ©jĂ  des abonnĂ©es – et on n’en avait aucun sur tiktok encore. 

Donc c’est Malika qui s’occupe d’ouvrir le compte, et de publier la premiĂšre vidĂ©o qui Ă©tait celle sur nos Anneaux Ă  la pĂȘche. 1re vidĂ©o, littĂ©ralement 0 abonnĂ©. Rien. Et je me souviens encore, elle publie ça un jeudi soir, au mois de mai. 

Le lendemain, vendredi soir, on est ensemble et on prĂ©pare des commandes, et je lui demande ‘pis, la vidĂ©o ?’. 

Elle me dit « je ne sais pas, j’ai oubliĂ© d’aller voir et je ne reçois pas de notifications Â». Et lĂ  elle va voir : on Ă©tait rendu Ă  11K vues et genre 1000 likes !! 

Il Ă©tait, vendredi 16h, cet Ă©tĂ©. Et je me souviens, on est sortie pour souper en famille sur la terrasse dehors et le nombre augmentait de façon exponentielle chaque minute – 11K, 13K, 18K, 25K, 50K
 Ça n’arrĂȘtait pas ! 

Et les commandes ont commencĂ© Ă  rentrer. Chaque minute, notre tĂ©lĂ©phone faisait ‘ding’ – 1 nouvelle commande
 On a sold out cette soirĂ©e-lĂ . On CAPOTAIT.

Et depuis, notre tiktok roule comme ça ne se peut pas. Notre vidĂ©o la plus vue, elle a 650K vues. On n’arrive pas Ă  y croire honnĂȘtement. C’est juste fou. On est tellement contente de pouvoir partager notre passion de la nourriture comme ça et de voir les gens rĂ©agir et tripper comme nous!

J.R. : Quelle place prend la gourmandise dans vos vies ? Qu’est-ce que vous adorez cuisiner ?

Karissa : On est 3 trĂšs grandes gourmandes ! En fait, notre love langage au 3, c’est d’offrir et de partager de la nourriture. On adore la cuisine, on adore sortir ensemble au restaurant et dĂ©couvrir de nouveaux mets, on partage toujours nos dĂ©couvertes alimentaires. 

Et c’est d’ailleurs pour ça que je suis nutritionniste : tout ce que je fais est liĂ© Ă  l’alimentation. Mon emploi de nutritionniste consiste Ă  partager ma passion de la nourriture, j’ai dĂ©marrĂ© une entreprise en alimentation avec mes sƓurs, je suis aussi photographe et styliste culinaire, je fais du dĂ©veloppement de recettes, je voyage pour dĂ©couvrir les diffĂ©rentes cultures culinaires, chacune de mes sorties doit contenir un volet « alimentation Â».

 Et avec Lyo et co, c’est une façon de partager cette passion-lĂ  qu’on a grĂące au processus magique qu’est la lyophilisation, qu’on vit un moment de foodie mĂ©morable tous ensemble.


J.R. : Ă€ quoi ressemble votre quotidien depuis que vous avez fondĂ© l’entreprise?

Karissa : Bonne question ! En fait, on ne fait que travailler maintenant. Mais en mĂȘme temps, Lyo et Co., ce n’est pas vraiment du travail parce qu’on adore ça. 

On va donc travailler Ă  notre emploi Ă  temps plein, et dĂšs qu’on a du temps, on s’en va travailler sur la compagnie. Parfois, je fais des journĂ©es de 16h – je travaille de 8 Ă  16h Ă  mon emploi, et je vais directement travailler sur la compagnie ensuite de 16h Ă  minuit. On essaie de se relayer la semaine pour se donner des moments de repos, mais sinon on travaille ensemble la fin de semaine, pas mal toute la journĂ©e samedi et dimanche. On est toujours en train de faire quelque chose : production, commande, rĂ©seaux sociaux et crĂ©ation de contenu, gestion, admin et comptabilité J.R. : Quel est votre produit coup de cƓur ? (Pas besoin d’ĂȘtre unanime hihi)

On n’arrive pas Ă  ĂȘtre unanime pantoute haha!! Donc notre coup de cƓur chacune :

  • Karissa : Anneaux Ă  la pĂȘche
  • Shania : Camerise
  • Malika : Jolly FruitĂ©

GRATITUDES

« On n’aurait pas pu arriver oĂč nous en sommes aujourd’hui, aprĂšs 1 an, si ce n’était pas de notre rĂ©seau – bĂątir une entreprise, ça prend toute une communautĂ©. On est entourĂ© d’amis, d’entrepreneurs, de famille, de mentors, de collĂšgues, de clients et mĂȘme de compĂ©titeurs qui nous encouragent, nous aident et nous assistent au QUOTIDIEN. Sans eux, Lyo ne serait rien. En plus de nos parents, nos tantes, cousins, cousines et amis viennent nous voir et achĂštent Ă  chaque marchĂ© qu’on a dans l’annĂ©e! On a des amis entrepreneurs qui nous embarquent dans des milliers de projets tellement excitants pour nous aider Ă  grandir. On a des amis qui nous donnent de leur temps pour venir sauver des fruits et lĂ©gumes moches, sans rien demander en retour. Donc mille mercis. Â»

Suivez les aventures des soeurs Paré sur les réseaux sociaux : @lyoetco

* LYO & CO livre partout au Québec

Chefs relié(s)

Justine Reid

Justine Cuisine

Recettes relié(s)

Autres articles et chroniques

Actualités

En septembre relevez le DĂ©fi 100% LOCAL

Soyez locavores! Relevez le DĂ©fi 100 % local en mettant plus de produits locaux dans votre assiette, et ce, durant tout le mois de septembre! […]

Articles

Les rencontres de Justine 🙂 đŸœ

NATURE SEREINE C’est pour moi un rĂ©el honneur aujourd’hui de partager avec vous l’entrevue que j’ai fait avec mon amie Jo, propriĂ©taire de l’entreprise Nature […]

Podcast

PA vous parle de biĂšre đŸ»

lPA Podcast S02E17 – Je bois local, Fier au Winter Warmer 2022 ! đŸș Un premier festival de biĂšre en 2022, et on sent dĂ©jĂ  […]